Prepare to meet with
STAR NATIONS
from the Galaxy


Hotel Beau-Rivage

GENEVA

November 10 & 11

2018

Pax Galactica


En ce premier août 2018, la Suisse fête le 727ème anniversaire d’une alliance de paix qui symbolise sa fondation. Fruit d’une entente entre trois personnes, trois communautés, ce pacte initial en appelle à l’assistance mutuelle et à la sagesse pour apaiser les différends, tandis que chacun conserve son autonomie et son identité. Si son modèle s’est affiné et étendu, l’essence même en est restée identique : neutre, stable, paisible.


On oublie peut-être, à l’heure des célébrations, que c’est ici le fruit des menaces et des contraintes qui ont conduit les Suisses, malgré leurs diversités culturelles, confessionnelles, politiques, sociales et linguistiques, à trouver une « Pax Helvetica », durable et respectueuse. S’il est si simple de voir l’horizon aujourd’hui, c’est qu’il a fallu gravir bien des montagnes auparavant.


L’héritage figé dans la glace ne peut que fondre sous les fesses de celui qui s’asseye dessus. A l’heure de la création des « Forces de l’Espace », alors qu’il nous reste 272 ans avant de fêter un millénaire de consensus, n’est-il pas temps de faire fructifier ce leg sans pareil ? Les armées servent-elles à faire des guerres ou à défendre la paix ?


S’il est probable que d’autres planètes soient habitées au sein même de notre Galaxie, il l’est peu en revanche qu’une diversité aussi marquée que sur Terre y soit répandue sur une seule. Nos différences sont notre force, notre cohésion une fierté, tandis que certains font de la division leur pain quotidien. Si le modèle helvétique n’est pas forcément exportable tel quel, il peut tout au moins se montrer inspirant. L’impossible ne tient qu’à nous, c’est l’effort de la cohabitation pacifique qui a permis l’émergence d’une tolérance respectueuse de l’Autre.


2291. Un millier d’orbites autour du Soleil pour la petite Suisse. Je rêve que d’ici là, nous puissions célébrer cette alliance de paix ensemble, tous ensemble. Pas seulement nous, sur Terre, mais encore que cela puisse inspirer d’autres ethnies, que nous aurons certainement découvert d’ici là, quelque part dans la Galaxie. J’ose croire la sagesse universelle, et que les plus dotés sauront aplanir les montagnes infranchissables des pires conflits.


Les guerres ne servent qu’à ceux qui en font commerce. Elles sont l’expression d’une détresse qui demande assistance. Le bénéfice de la paix est le cadeau inflexible que nous devons aux enfants, à toute forme de Vie. Suisses, nous avons toujours su proposer nos bons services en médiateurs ; ne laissons pas notre bâton de pèlerin, respectable jeune homme de 727 ans, prendre racine avant terme.


En ce 1er août 2018, je déclare officiellement et ouvertement la « Pax Galactica ». Construite, pourquoi pas, sur cette alliance symbolique de 1291, elle commence par notre Terre, si précieuse, pour démontrer notre capacité à nous, peuples du monde, à s’entendre et se respecter. Partant, nous pourrons promouvoir, au-delà de notre sphère, les principes d’une paix active et durable. Et savoir s’en remettre aux plus sages le cas échéant.